« Chaque événement étant la conséquence d’un événement antérieur, il est impossible d’interpréter correctement le présent si on ne jette pas un regard sur le passé. Mais ce présent, qui est la conséquence du passé, il faut savoir qu’il est possible de travailler sur lui pour que l’avenir soit meilleur, plus beau, plus lumineux. Donc, pour bien comprendre le présent des êtres, non seulement on doit le considérer comme la conséquence d’un passé lointain, mais aussi comme le point de départ pour une nouvelle existence.
Celui qui étudie une vie humaine sans tenir compte du fait qu’elle est reliée à des vies passées et à des vies futures ne peut pas en avoir une appréciation exacte. Devant certaines existences, on ne peut pas s’empêcher de penser : « Quel gâchis ! ». Mais il faut tenir compte de ce que cette existence n’est qu’un maillon d’une longue chaîne et que les maillons suivants peuvent être améliorés. »Omraam Mikhaël Aïvanhov