« Le printemps, l’été, l’automne, l’hiver… chaque saison présente des analogies avec les événements de notre psychisme, et l’hiver est le symbole des conditions difficiles de la vie. Durant l’hiver, les énergies des arbres se concentrent dans les racines où elles commencent un grand travail. Les racines de l’arbre correspondent en nous au subconscient, et pendant l’hiver, c’est-à-dire dans les difficultés, la souffrance, la solitude, c’est là, dans notre subconscient, que les énergies se retirent. Mais elles ne restent pas inactives.
Vivre dans l’hiver est certainement difficile, mais dans l’hiver se prépare le printemps : bientôt tout va à nouveau reverdir et refleurir…
Il suffit donc d’être patient et d’attendre que les courants remontent vers la conscience et la superconscience. Mais pour faciliter ce processus, il y a des lois à connaître : durant cette période de froid, il ne faut ni se plaindre, ni se révolter, ni se décourager, mais seulement allumer le feu en soi et souffler dessus pour réchauffer son cœur et celui de tous les êtres. »
Omraam Mikhaël Aïvanhov