Un futur heureux, c’est toujours la conséquence d’un alignement personnel, de la reconnaissance de nos besoins réels, profonds, c’est fabriquer la résonance la plus juste possible entre nous et le monde.
Il y a 100 ans, la plus grande partie d’entre nous ne choisissait ni son conjoint, ni son métier. Depuis 60 ans, nous sommes confrontés à énormément de choix personnels, et ce pour la première fois depuis notre histoire.
Toute notre éducation nous amène à étouffer un pan entier de notre conscience. Nous apprenons à rationaliser en quantifiant tout ce que nous traversons. Cela dévitalise totalement notre perception des choses.
Pour apprendre à voir, il faut apprendre à ré-enchanter le réel.
Maud kristen