« Si je n'utilise pas le droit de m'interroger, qui suis-je ? Je ne suis qu'une larve accrochée à la tige d'une plante, suçant l'existence en cherchant à être aimée et à me faire reconnaître. Une larve ne se pose pas de questions.
Quelle est ma situation dans cette planète ? Quelle est la situation de cette planète dans la voie lactée ? Qu'est-ce que cette Voie lactée parmi les galaxies qui existent ? Qu'est-ce que les galaxies dans l'absolu de tous les mondes ?
De ce point de vue, je suis beaucoup plus important qu'une larve ou qu'une plante qui ne se pose aucune question.
Dieu a donné à l'homme le droit de penser et de se penser. J'ai ce droit. Pourquoi je ne l'utilise pas ? Peut être parce que je suis passif, ou que je ronfle d'une façon extraordinaire.
Pourquoi faire tout cela ?
Peut être que Dieu nous a créés afin que nous explorions le monde, et qu'ainsi il puisse connaître le goût de la tomate. Parce que dans sa situation non incarnée, il ne peut pas connaître le goût de la tomate... »
Luis Ansa « La voie du sentir ».